samedi 13 février 2010

Anna Heringer, architecte low-tech

Cette semaine à l'Ecole d'archi de Grenoble a eu lieu une belle conférence d'Anna Heringer, jeune architecte allemande travaillant au Bangladesh auprès du peuple et de la terre. Habituée depuis plusieurs années -à travers une série de voyages- au contexte de ce pays et des problématiques en milieu rural (économie locale, environnement, habitat, éducation...), elle a dédié ces dernières années à aider le développement de la localité de Rudrapur.
Cela a commencé avec l'école METI, excellent projet honoré par le prix Aga Khan. L'école est de conception simple, dans la continuité directe de l'architecture traditionnelle locale. Les matériaux locaux eux aussi sont la terre, la paille et le bambou. Le chantier a été une œuvre participative impliquant toute la communauté locale et a même permis à certains de recevoir un certificat de constructeur maçon. L'idée était de créer une école qui donne envie aux enfants de venir apprendre, mais aussi de réaliser un ouvrage qui revalorise les matériaux naturels, de plus en plus délaissés dans le pays au profit des matériaux industriels.
Suite au projet de l'école, ce fut le programme HOMEmade : Anna Heringer et un groupe d'étudiants allemands et bangladais ont conçu un quartier de maisons, entièrement en matériaux naturels. Une architecture simple, qui ne devait pas créer de différence sociale avec les maisons déjà existantes. Les habitats sont à étage pour laisser place à des surfaces cultivables, et les techniques constructives sont toutes facilement reproductibles par la population.
Et un troisième projet a été réalisé : le centre de formation pour électriciens DESI, comprenant en un seul ensemble, des espaces d'habitat groupés autour d'une structure de travail. Le centre DESI suit la même démarche de chantier communautaire et formateur que les projets précédents, et utilise aussi les matériaux naturels locaux. Voici des photos de ces œuvres.
Simple, belle, modeste, naturelle, intelligente... j'appelle ça l'architecture du futur.
Voir le site web d'Anna Heringer.

2 commentaires:

Armée des ombres a dit…

Bonjour,
Je cite : "L'idée était de créer une école qui donne envie aux enfants de venir apprendre"
Cette "simple" phrase donne à elle seule, envie de se retrousser les manches et de construire cette école.
Article très intéressant.
Bonne journée
A.D.O. (Passionné aussi, d'architecture. Plutôt art-déco & Bauhaus.)

Tesshewa a dit…

Splendide !!!
C'est génial que des gens si talentueux et généreux bossent pour ceux qui en ont besoin...
ça donne envie de voyager, de construire...

Bises Ludo, à bientôt dans la Drôme ?