lundi 11 novembre 2013

Un revenu de base pour l'Europe



Tout citoyen européen est invité a signer et diffuser l'Initiative européenne pour le Revenu de Base Inconditionnel, en suivant le lien suivant : http://basicincome2013.eu/ubi/fr/

Cette allocation (ou revenu de base) universelle et inconditionnelle permettrait à toutes et à tous de subvenir aux besoins de base que nous avons universellement en commun : se nourrir, se loger, se vêtir, se soigner. Que l'on travaille ou non, nous aurions tous droit à ce revenu de base, dont un des objectifs est de permettre à chaque individu de respirer financièrement pour pouvoir choisir par quel travail il souhaite contribuer au collectif. Actuellement, le système économico-social établi est loin de permettre cet état de justice, pourtant sensé être au cœur des mondialement célèbres principes de "Liberté, Égalité, Fraternité".

Je me permets de recopier ces quelques lignes du site Revenudebase.info sur le potentiel de changement qu'autorise le revenu de base inconditionnel :
"Mettre en place un revenu de base, c’est donner le choix à chaque individu de s’engager dans des activités auxquelles il donne du sens, et qui donc seront des activités productives de sens lorsqu’elles ne sont pas productives économiquement. C’est donc un puissant catalyseur, un formidable investissement dans de nouvelles activités, vectrices de richesse économique et sociale.
C’est aussi un moyen pour que chacun puisse aborder le travail de façon plus sereine, sans peur du chômage.
Il est prouvé en outre, qu’un individu agissant par peur (chômage, précarité, soumission à une autorité …) est amené à des comportements d’évitement (abuser du système, grappiller des avantages, alimenter la concurrence …) et à des somatisations (coût sanitaire du stress au travail), tandis que celui qui choisit, qui participe, est plus investi et donc plus efficace avec un minimum d’énergie et de tensions individuelles ou collectives. Un jeune grandira plus sereinement sans les angoisses de chômage, de régression sociale véhiculées par ses parents, les médias, l’Ecole…
Nous pouvons donc raisonnablement en attendre de larges économies dans le coût de la santé (déjà prouvé lors des expérimentations en Namibie, en Inde…), le coût social (accompagnement de la précarité, réparation et gestion de la délinquance…), le coût éducatif, etc."

Pour les plus sceptiques, voici une page du site consacrée aux objections que suscite le revenu de base.


L'idée d'un revenu de base est étudiée depuis plusieurs années en Europe et dans le reste du monde, par des économistes, des entrepreneurs, des philosophes, des sociologues... D'une idée, le revenu de base est devenu un projet concret porté de plus en plus puissamment par la société civile, notamment en Allemagne et en Suisse où il est de plus en plus proche d'une véritable mise en pratique.

Pour bien appréhender tout cela, rien de tel que cet excellent documentaire d'1h36 qui fait le tour de toutes les questions qu'on est en droit de se poser, notamment sur son financement et ses conséquences sociales et économiques:



Je termine en rappelant l'importance de SIGNER L'INTIATIVE EUROPÉENNE, (via laquelle la Commission européenne sera tenue d’étudier en profondeur cette initiative au sein du Parlement européen, en auditionnant le Comité de Citoyens Organisateurs).
Nous avons jusqu'au 14 janvier 2014 pour récolter près d'un million de signatures au niveau européen. Faire passer le mot est donc essentiel au succès de ce projet et à l'élévation du débat national et international sur l'avenir du travail et de l'économie.

Et je ne peux que trop recommander la visite détaillée du site http://revenudebase.info/ où tout est expliqué en long et en large, et où l'actualité du revenu de base en France et ailleurs est suivie de près.

Merci de faire passer l'info autour de vous !

1 commentaire:

Eboueur a dit…

J'ai loupé le coche... :-(

Ludo, pourquoi publies-tu si peu ces derniers temps ? Ton blog est presque mort !