samedi 10 janvier 2009

Villes flottantes pour réfugiés climatiques




















Avec la montée des eaux provoquée par le réchauffement climatique global, de nombreuses îles habitées vont être submergées. Toutes ces populations océaniques vont devoir être relogées, sur les continents ou sur d'autres îles.
En réaction à ce constat, l'architecte belge Vincent Callebaut a imaginé une solution alternative et très ambitieuse pour ces réfugiés climatiques : des villes flottantes, autonomes, écologiques et mobiles. Le projet, nommé Lilypad est présenté en détail sur cette page.
La forme de la cité est inspiré par une plante flottante amazonienne. Chaque Lilypad pourrait loger et nourrir 50 000 personnes.
Les rendus sont très séduisants, le concept est assez fascinant, mais il est difficile de dire si le coût de telles réalisations permettra vraiment que de pauvres réfugiés en bénéficient ! Pour le moment, ça fait plutôt penser aux îlots d'hyper-riches à Dubaï.
En attendant, on peut admirer l'impressionnant travail de modellisation de ces Lilypads.

1 commentaire:

jOn a dit…

Très beau et très d'actualité. Un pays d'Indonésie (si je ne me trompe sur le lieu) à annoncé il y a quelques mois, via un communiqué présidentiel bien solennel, que le danger de la montée des eaux devenait réel. Des solutions étaient avancées : ou bien trouver un pays proche qui accueille ce peuple entier (pensez aux pbs : souveraineté de cet Etat errant, etc) ou appeler à des tribunaux écologiques internationaux qui définirait des coupables et causes de cette mystérieuse montée des eaux, USA et pays sur-consommateurs en cible...
De grands moments nous attendent...